Gêstu Demb: LE PREMIER VOYAGE DE CHEIKH IBRAHÎM AU NIGÉRIA ET SES MYSTÈRES (Partie 2)

0 156

Il raconta qu’il était sur le chemin vers l’Europe. Puis il entendit des bruits d’origine inconnue quelque part dans son avion. Il chercha l’aéroport le plus proche pour atterrir et vérifier son avion. Le Directeur de l’aéroport, lui parla de Cheikh Ibrahîm Niasse et de son voyage. Bien que réticent, il finit par accepter de le déposer à Freetown avant de continuer. Une fois à Freetown, il descendit chez Ahmad Traoré, se prépara pour la suite du voyage.

Il se rendit à Monrovia, puis à Abidjan, puis à Cotonou et enfin à Lagos. De là il prit la route vers Kano. Il descendit chez le représentant des Sénégalais, un certain Thierno KA.

Delà, il chercha à se rendre chez le prince. Ce fut difficile. Avoir une audience avec le président d’un pays en simple inconnu n’est pas chose aisée. Mais Thierno KA connaissait wali Sulaymân le bras droit qui avait reçu la consécration du Cheikh à Médine en même temps que l’Emir.

Il lui donna rendez-vous à la porte du palais. Thierno et le Cheikh vinrent tardivement, après que Wâlî soit déjà entré. Quand il annonça son intention de voir l’Emir, les gardes se mirent à rire en dérision.De guerre lasse, il sortit une feuille de son sac, y écrit quelques mots pour l’Emir avec son cachet et son adresse.

La lettre, de main à main, atterrit dans celle de Wâlî Sulayman. Quand il eut lu le contenu, il n’en crut pas à ses propres yeux. Il sortit lui-même pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une plaisanterie.

Il vit le Cheikh, le salua avec joie et courut annoncer la bonne nouvelle à l’Emir. A son tour, il bondit et se rua vers la porte, sans mettre son turban. Comme de coutume, les gardes se mettaient à terre quand passait l’Emir. Arrivé au portail, il a voulu se mettre à terre lui-même.

Le Cheikh l’en empêcha.Ils se congratulèrent et se dirigèrent à l’intérieur du Palais. Durant cette visite, l’Emir invita de grands savants. Cheikh Ibrahîm parfait leur connaissance comme il l’a fait toute se vie durant, confirma leur affiliation à la Voie Tijâniyya.

Ce voyage est assurément un des grands miracles de Cheikh Ibrahîm Niasse. Selon certaines sources non encore vérifiées, il se serait déroulé en 1946.

0%
  • Criteria 0%
  • Criteria 0%
  • Criteria 0%
  • Criteria 0%
  • Criteria 0%
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.