Leçon du jour: Quelques invocations pour une journée réussie (Partie 1)

0 135

Le Messager d’Allâh (sallalahou alayhi wa salam) a dit :
« Voulez-vous que je vous dise quelle est la meilleure de vos actions, la plus pure pour votre Seigneur, qui vous élève au plus haut degré, qui vous est meilleure que de faire aumône de votre or et de votre argent, et meilleure que de rencontrer votre ennemi et de le frapper à la nuque ou qu’il vous frappe à la nuque ? »
Ils dirent : « Certes, oui » Il répliqua : « L’invocation d’Allah. »

Il (sallalahou alayhi wa salam) a également dit :
« La différence entre celui qui invoque son Seigneur et celui qui ne l’invoque pas est comme la différence entre le vivant et le mort. »

Invocations au réveil

1 – « Louange à Allah qui nous a rendus à la vie après nous avoir fait mourir, et tout retourne à Lui « 

الحَمْـدُ لِلّهِ الّذي أَحْـيانا بَعْـدَ ما أَماتَـنا وَإليه النُّـشور

Al-hamdu li-l-lâhi l-ladhî ahyânâ bacda mâ amâtanâ wa ilayhi n-nushûr.


2 – « Il n’y a d’autre divinité qu’Allâh l’Unique sans associé, à Lui la royauté et à Lui la louange et Il est capable de toute chose. Gloire et pureté à Allâh, la louange est à Allâh et il n’y a de puissance ni de force qu’en Allâh le Très-Haut, le Plus Grand. Ô Seigneur pardonne-moi. »

لا إلهَ إلاّ اللّهُ وَحْـدَهُ لا شَـريكَ له، لهُ المُلـكُ ولهُ الحَمـد، وهوَ على كلّ شيءٍ قدير، سُـبْحانَ اللهِ، والحمْـدُ لله ، ولا إلهَ إلاّ اللهُ واللهُ أكبَر، وَلا حَولَ وَلا قوّة إلاّ

باللّهِ العليّ العظيم , رَبِّ اغْفرْ لي

Lâ ilâha illâ l-lâhu wahdahu lâ sharîka lahu, lahu-l-mulku wa lahu lhamdu, wa huwacalâ kulli shay’in qadîr. Subhâna l-lâhi, wa-l-hamdu li-l-lâhi, wa lâ ilâha illa l-lâhu, wa l-lâhu akbaru, wa lâ hawla wa lâ quwwata illa bi-l-lâhi-l-caliyyi-l-cazîm. Rabbi ghfir lî.


Aux toilettes

3 – (en entrant) « [Au nom d’Allah] Ô Seigneur ! Je prends refuge auprès de Toi contre les démons mâles et femelles. »

بِسْمِ الله ) اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوْذُ بِكَ مِنَ الْخُبُثِ وَالْخَبَائِثِ)

(Bismi l-lâhi). Allâhumma innî acûdhu bika mina-l-khubthi wa-l-khabâ’ith.

4 – (en sortant) « Ton pardon, Ô Seigneur ! »

بِسْمِ الله

Ghufrânak.

Laisser un commentaire