Poème de Cheikh Ibrahima Niass extrait de: TAYSSIRUL WUSSÛL ILÂ HADRATI RASSÛL (HARFUL ALÎF)

0 165

Par Allah, on ne saurait trouver un second Muhammad. Car Ahmadu est unique. Il est un joyau qui ne partage pas.
Que la prière et le salut d’Allah soient sur Lui Sur sa famille et ses nobles compagnons.
Si vous me demandez qui est mon ami et mon maître, Je vous répondrai que c’est TAHA, bien aimé de DIEU, pas un autre, pas un autre.
Mes temps, mes heures, je les consacre en invocations, en prières et en louange pour l’exalter si bien que je suis devenu une nouvelle lune.
Celui-là qui voudra m’égaler dans mon amour pour le prophète entreprend une tâche impossible et prohibée.
Il sera comme le prétentieux qui voudrait décrocher la lune avec ses mains de là où il est ou comme le farceur qui tenterait de ramener hier à aujourd’hui.
Il sera comme ceux, nombreux, qui voudraient décrire comme il convient Muhammad mais qui ne font que reprendre une rengaine.
J’ai choisi d’aimer le Choisi (SAW) à l’exclusion de tout autre que ce soit mes filles Um Kalthum ou Seydâ Maryam.
Je jure qu’il n’y a personne d’autre dans mon cœur excepté le Messager d’Allah (PSL) et d’ailleurs nul autre ne mérite d’être connu.

0%
Laisser un commentaire