Lisez ce joli poème de Mawlana Cheikh Ibrahim Niass sur son fils El Hadj Abdoulaye Niass

0 190

Wa jadtu najlî El Hâjja Abdallahi

J’y ai trouvé mon fils El Hâj Abdallah

sammiyya wâlidî attaqiyyî al-awwâhi

Homonyme de mon père, le craintif, au soupir constant

Khadamanî ka-khidmatil wazîri

Il m’a servi comme le ferait un premier ministre

Bi-adabin wa khuluqin kabîri

avec politesse, dignité et un noble caractère

Jazâhu Rabbî ahssanal jazâ’i

Que le Seigneur le rétribue de la meilleure récompense

Wa dâma mahfûzan minal ahdâ’i

et qu’il reste protégé des ennemis

Wa âcha âliman taqqiyyan barrâ

Et qu’il vive savant, craintif, vertueux

Mubârakan wa huwa yunîlu khayrâ

béni et qu’il soit une source de bienfaits

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.