Paroles en OR: Mawlana Cheikh Ibrahim Niass disait dans Tayssir-el Wussul « J’ai passé la nuit entière en veillant et en priant au souvenir de celui qui a été excellent du début à la fin de son existence »

0 115

Cheikh Ibrahim consacra un poème religieux de 2 972 vers à la gloire du Prophète, intitulé
Tayssir El Wussu Ila Hadratu Russul, dont voici quelques extraits traduits :
« J’ai passé la nuit entière en veillant et en priant au souvenir de celui qui a été excellent du
début à la fin de son existence »
« J’ai défié cette nuit-là les tourterelles qui gémissaient, tandis que la nuit entière les voisins
dormaient et que mes paupières voyaient passer des torrents de larmes de passion »
« J’ai déposé harmonieusement des perles, des mots pour exalter ses qualités »
« Qu’elles sont belles les qualités de la pleine lune, telles que des perles précieuses
soigneusement enfilées dans un collier »
« C’est grâce à lui que les prophètes ont reçu la faveur que l’on sait. Il est la parure des
Assemblées prophétiques. Donc vénère-le, exalte-le ! »
« Et il restera un messager qu’on exaltera jusqu’à la consommation des siècles »
« Tout le monde dort paisiblement la nuit tandis que Ibrahim Niass est mis à l’épreuve dans
son amour pour Mouhamed le meilleur des hommmes, la source de la splendeur »
« Si vous me demandez qui est mon ami et mon maître, je vous repondrai que c’est Taha, ami
de Dieu, pas un autre, pas un autre »
« Il est de teint clair et les nuées s’abreuvent des ondées de son visage, grâce à lui la nuit de
l’ignorance qui était si obscure s’est illuminée »

….

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.